Trouver de la motivation pour faire du sport !

Plein de motivation, beaucoup de personnes s’inscrivent en salle de sport mais voilà que rapidement l’envie et l’énergie s’estompent. D’autres n’ont même pas fait ce pas: “impossible avec une journée de travail fatigante, et puis il faut préparer le repas pour le soir, s’occuper de ses enfants, avoir un minimum de vie sociale…” Les années passent, les kilos s’accumulent et les facteurs de risques pour la santé ne vont pas en s’améliorant.

 

1) Se fixer des objectifs précis.

Tout d’abord se fixer une échéance: durant les 4 prochaines semaines, d’ici à la fin de cet été… Puis se demander qu’est-ce qui a de l’importance pour moi ? perdre du poids afin d’être mieux dans mon corps, sortir de la sédentarité pour être mieux dans ma tête et fier de moi, se sculpter un corps qui nous plaise, avoir une meilleure santé, de meilleures performances… Nous avons plus de motivation pour ce qui a de l’importance pour nous.

Utiliser les objectifs SMART :

  • Spécifique (précis) : je veux perdre 5 kilos d’ici la fin de l’été.
  • Mesurable : à quelle fréquence je veux pratiquer, pendant quelle durée, et je note dans mon agenda ce que je fais pour atteindre mes objectifs.
  • Atteignable : quels sont les moyens à mettre en oeuvre pour atteindre mes objectifs ? Faire des efforts progressifs et adaptés à mon niveau : comment vais-je le faire ?
  • Réaliste : cela nécessite de ne pas se fixer la barre trop haute. Est-ce que je suis capable de le faire ?
  • Temporel : quand est-ce que je commence et quelle est l’échéance finale ? Pour me donner une période durant laquelle je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour atteindre mes objectifs.

 

2) Comptabilisez les petites victoires.

Chaque victoire compte ! Prendre l’escalier plutôt que l’ascenseur, aller à pied ou à vélo au travail ou pour chercher le pain, se limiter à un seul verre d’alcool à votre prochaine soirée, se faire violence pour sortir de son canapé et aller marcher, nager, courir etc.

 

3) En parler à des amis ou à des proches.

Ce sont eux qui seront les mieux placés pour vous soutenir et vous encourager. Peut-être même votre détermination les impactera et vous irez ensemble faire du sport !

 

4) Notez les performances sur votre suivi connecté.

Un feedback reste très important pour vous permettre, en jetant un regard en arrière, de voir les progrès accomplis. Vous pouvez également vous équiper de montres, vous donnant la distance parcourue, la vitesse, le parcours GPS, les calories brûlées. Dans le cas d’un programme de perte de poids, pesez-vous chaque semaine et notez les variations de poids d’une semaine sur l’autre.

 

5) Arrêtez les pensées négatives.

“Comme il a pensé dans son âme, tel il est” (Proverbes 23,7) Si l’on se conditionne par des pensées dévalorisantes, on va finir par se comporter comme tel. Alors cessez de vous dire : “je ne suis pas capable”, “je suis paresseux et je n’ai pas la motivation”, “je suis fatigué, je n’ai pas le courage”.

Au contraire, achetez-vous une tenue adéquate, digne d’un vrai sportif compétiteur et commencez à penser à la satisfaction d’atteindre votre objectif. Répétez-vous plutôt des petites phrases motivantes : “Je peux le faire, je le fais pour moi”, “je ne suis pas au régime, je change de mode de vie”…

 

6) Faites de votre entrainement un moment de pur plaisir.

Variez vos parcours de marche, de course ou de vélo. . Testez des choses nouvelles. Mettez une musique qui vous booste ou bien profitez de la nature qui vous entoure. Réaliser la chance que vous avez de vivre, de pouvoir bouger et soyez-en reconnaissants !

 

7) Récompensez-vous !

Au-delà de la satisfaction que vous ressentirez après une petite victoire ou après avoir fait une séance de sport, accordez-vous des petites récompenses qui ne feront qu’accroitre votre motivation et votre persévérance. Pour certains cela sera une soirée sympa au cinéma, d’autres un week-end de détente, un massage, du shopping…

Trouvez la récompense qui vous convient le mieux mais ne tombez pas dans le travers de la compensation: “j’ai bien transpiré, je peux me permettre une bière ou une glace”. La balance calorique est très ingrate (monter la tour Eiffel en courant équivaut à peu près à la perte calorique d’une chocolatine).

Conclusion : C’est le 1er pas le plus difficile, mais même le plus petit des efforts vaut la peine parce que ce sont les petits changements du quotidien qui font les grandes différences.

 

LEVEZ-VOUS CHAQUE MATIN AVEC DÉTERMINATION ET ENDORMEZ-VOUS AVEC SATISFACTION !

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer